CAMPAGNE "ALTERNATIVES AUX PESTICIDES"

Vous avez un jardin ?

Et si on jardinait autrement ?

Relevez le challenge de jardiner sans pesticides, de manière traditionnelle avec les techniques du jardin créole ou avec d’autres techniques alternatives pour préserver sa santé et l’environnement.

Téléchargez :

L'affiche de la campagne

Découvrez :

Le dépliant "Jardiner sans pesticides - C'est possible et écologique"

et venez participer à nos "AN TI KOZE" 

  • Jeudi 8 novembre 2018 à 17h30 à Schoelcher
  • Mardi 23 octobre 2018 à 17h30 au Lamentin (cliquez sur le lien ci-dessous)

http://www.cacem.org/infos-pratiques/actualites/detail/article/an-ti-koze-8.html

 

*************************************************

 

 

Quelques AUTRES BONS GESTES à pratiquer AU JARDIN

  • Pour lutter contre la présence de mousse, l’utilisation d’eau bouillante sur la mousse évite l’emploi de produits chimiques. L’eau bouillante est aussi utilisée pour désherber de petites surfaces.
  • La mise en place de paillage permet de lutter contre les herbes indésirables : il assure aussi la protection du sol contre le tassement, le dessèchement et favorise la vie biologique. On peut utiliser des feuilles mortes, des tontes de pelouse sèches, du broyat de branches, des fibres de coco : le paillage est réalisé sur 10 cm d’épaisseur et à renouveler tous les 1 à 3 mois selon la vitesse de décomposition.

 

  • L’utilisation de plantes couvre sol limite également les herbes indésirables car elles couvrent le sol, s’étendent peu, résistent à l’ombre et à la sécheresse. Les plantes suivantes peuvent être utilisées :

Misère ou Zébrina (Tradescantia zebrina)

 Herbe soleil (Sphagneticola trilobata), Herbe charpentier (Justicia pectoralis)

  • Maintenir un sol fertile et sain, est possible grâce au compostage de déchets végétaux (déchets du jardin et de la cuisine). Le compostage se pratique toute l’année, et le compost est utilisable dans les trous de plantation, en  paillage de 2 cm d’épaisseur entre les légumes, dans les semis…

Si vous ne possédez pas déjà un composteur, cliquez ici.